L’Union latine, une valeur sûre

On l’ignore souvent mais avant même la mise en circulation de l’euro, une première tentative d’union monétaire avait vu le jour. Connue sous le nom d’Union latine, elle fut expérimentée à compter de l’année 1865. Elle rassemblait alors la France, l’Italie, la Suisse et la Belgique.

 

Le concept était très similaire à celui de notre euro, il consistait à uniformiser les monnaies de manière à faciliter leur intercirculation entre les Etats membres. L’Union latine prit fin le 1er janvier 1927, soit 62 ans après sa création, une durée de vie remarquable !

 

Le 20 Francs Napoléon comme modèle

 

Anecdote intéressante pour les Français, chauvins ou non : les pièces émises lors de cette période adoptèrent les standards de notre pièce de 20 Francs Napoléon. Ainsi, elles partagent un diamètre de 21 mm et pèsent toutes 6,45g pour un poids d’or fin de 5,81g du fait du titre de pureté à 900/1000e.

 

Malgré leurs caractéristiques communes, les Etats membres restaient évidemment libres de frapper leurs propres pièces et d’y faire figurer l’effigie de leur choix. Fait particulier : l’Autriche-Hongrie en profita également pour adopter les caractéristiques du 20 Francs Napoléon pour ses pièces de 4 et 8 Florins sans pour autant faire partie de l’Union latine.

 

Aussi, il est important de ne pas confondre ces Florins avec les pièces de l’Union latine, on reconnaît les Florins à leur titulature entourant le buste sur l’avers et aux armoiries visibles sur le revers.

 

Une variété d’effigies

 

Les pièces de l’Union latine ont beau partager les mêmes standards de poids, taille et pureté, les effigies varient ce qui en fait des pièces particulièrement intéressantes ! Un collectionneur s’attachera à toutes les rassembler mais un investisseur avisé peut diversifier son investissement en en acquérant seulement quelques-unes. Pour ne citer que celles-ci : les pièces belges de Léopold Ier, II ou les pièces italiennes de Umberto Ier ou Vittorio Emanuele II constituent d’excellents choix du fait de leur dimension historique.

 

Les cours de l’or étant actuellement sur une tendance haussière, il serait judicieux de ne pas trop attendre avant d’investir ou de placer dans les Unions latines ou autres pièces d’investissement.

Lien de l'article : L’Union latine, une valeur sûre

Ajouter un commentaire

Nom

Email  

Commentaire

AVANTAGES

  • Pièces sous scellés
  • Livraison sécurisée
  • Prix compétitifs
  • Transactions sécurisées
  • Agréé par la Banque de France

GARANTIES

  • Site et marchand vérifiés

  • Paiement par CB securisé

  • Accueil des particuliers et des Professionnels

logo-changevienne

48 rue Vivienne, 75002 Paris

Ouverture : 9h30 - 18h00

Contactez-nous